Jusqu'à il y a environ 10 ans rien n'avait changé depuis le XIXème siècle concernant la prise en charge de l'hypertrophie bénigne de la prostate : on opérait en cas de complication et l'on traitait par des médicaments pour les symptômes sans que ce traitement médical n'ait d'interférence connue avec l'histoire naturelle de la maladie.
Continuer la lecture  |  Réagissez