Répondre à cette question relève de l'imprudence, sans doute, surtout si l'on envisage d'être lu dans 10 ou 20 ans. Les quelques lignes qui suivent relèvent d'une analyse nécessairement incomplète, largement biaisée par l'expérience personnelle. La question se pose pour chacun des pans de l'exercice de la médecine.
Continuer la lecture  |  Réagissez