Actuellement, en France, on considère qu' 20 millions de patients souffrent de troubles musculo-squelettiques regroupant deux grandes entités nosologiques, d'un côté les rhumatismes inflammatoires et les connectivites, et de l'autre la pathologie couramment étiquetée dégénérative et dont la maladie phare est l'arthrose, qu'elle soit périphérique ou rachidienne. Durant leur cursus hospitalo-universitaire, les internes ont un enseignement exhaustif portant essentiellement sur les rhumatismes inflammatoires et les connectivites, l'arthrose périphérique et rachidienne étant souvent peu enseignée.
Continuer la lecture  |  Réagissez