123
127
128

Articles N° 88

Les infections urinaires dans la sclérose en plaques

Les infections urinaires (IU) sont un problème fréquent dans la sclérose en plaques (SEP). La prévalence des IU dans la SEP varie entre 13% et 80% selon les cohortes étudiées [1]. Cette variation de chiffres de prévalence peut également être expliquée par l'absence de consensus dans la définition de l'IU dans les études ainsi que dans les critères de diagnostic d'une IU chez les patients ayant une maladie neurologique et en particulier une SEP [1].

Utiliser les progrès de la génétique pour une médecine de précision en onco-urologie

D'après le National Institutes of Health (NHI), la médecine de précision est une approche émergeante pour la prévention et le traitement des maladies prenant en considération la variabilité individuelle des gènes, de l'environnement et du mode de vie de chaque individu.

La récidive vésicale après traitement d'une tumeur de la voie excrétrice urinaire supérieure

Les Tumeurs de la Voie Excrétrice urinaire Supérieure (TVES) regroupent les processus néoplasiques qui affectent la muqueuse de l'arbre urinaire depuis les calices jusqu'à l'uretère distal. Elles appartiennent à la famille des tumeurs urothéliales dans la grande majorité des cas et partagent certains traits communs avec les tumeurs de vessie. Cependant, elles en diffèrent par de nombreux aspects. Pour des raisons anatomiques, l'exploration endoscopique des voies urinaires supérieures est plus difficile que pour la vessie et du fait d'une paroi plus fine (en particulier pour les localisations urétérales), mais aussi sans doute pour des raisons moléculaires partiellement inconnues, leur pronostic est grevé.

Nouveautés dans la prise en charge de l'hyperplasie bénigne de la prostate et de l'hyperactivité vésicale

L'hyperplasie bénigne de la prostate (HBP) est une pathologie associée au vieillissement extrêmement fréquente chez l'homme de plus de 50 ans. Grande pourvoyeuse de symptômes du bas appareil urinaire, l'HBP a connu au cours des dix dernières années une révolution en termes d'approche diagnostique et thérapeutique, à la faveur d'un changement de paradigme qui a consacré le concept de Male LUTS.

Evolutions récentes dans la prise en charge chirurgicale et médicale du cancer du rein

Depuis les années 1970, l'incidence du cancer du rein (RCC) est en augmentation aussi bien en France, en Europe qu'en Amérique du nord. Le traitement chirurgical reste le traitement de choix des cancers localisés. Cette prise en charge a vu émerger la néphrectomie partielle (NP) qui a pour objectifs la préservation néphrotique d'une part et la réduction de la morbi-mortalité cardiovasculaire inhérente à la néphrectomie totale (NT) d'autre part.

Inventons sans tarder l'Urologie de demain

Dans ce numéro de l'Internat de Paris, la nouvelle génération des urologues parisiens nous présentent et anticipent avec brio les nouveautés et les innovations dans le champ de leur domaine d'excellence de l'urologie.

Actualités dans la détection endoscopique des tumeurs de vessie

La découverte d'une tumeur de vessie, suite, le plus souvent, à un épisode d'hématurie macroscopique, doit conduire à la réalisation d'une cystoscopie sous anesthésie générale. Cette dernière permettra l'exérèse endoscopique de la tumeur.