123
127
128

Articles N° 95

Les biothérapies en Ophtalmologie

Le marché des biothérapies est un marché en pleine expansion. Pourvoyeur d'une grande partie des innovations dans le secteur pharmaceutique, de nouvelles molécules sont mises sur le marché chaque année. Leurs applications en ophtalmologie se sont également largement répandues ces dernières années. Les biothérapies sont des protéines ciblant des médiateurs de l'inflammation (cytokines, récepteurs de cytokines/chémokines, marqueurs de surface des cellules immunitaires...). La nomenclature de ces nouvelles molécules a été définie comme suit : s'il s'agit d'anticorps monoclonaux, la molécule portera le suffix -mab (comme en anglais Monoclonal Anti Body) ; si celui-ci est entièrement humanisé, son nom ce terminera par -umab.

La greffe de cornée évolue

La greffe de cornée correspond au remplacement d'une cornée malade d'un hôte par une cornée transparente saine d'un donneur. Avec l'évolution des connaissances chirurgicales, le but de la greffe de pleine épaisseur a été non seulement de réussir la transplantation mais aussi d'obtenir une transparence optique, de minimiser l'astigmatisme post opératoire, d'améliorer la prédictibilité de la puissance réfractive, de simplifier les suites opératoires et de diminuer les risques de rejet.

Chirurgies mini invasives du glaucome

Depuis quelques années, la chirurgie du glaucome a été révolutionnée par l'arrivée de nouveaux dispositifs baptisés sous le nom de MIGS pour Minimally Invasive Glaucoma Surgery. Leur objectif est d'offrir une baisse de la Pression IntraOculaire (PIO) en limitant les risques de complications liées à la réalisation d'une chirurgie filtrante classique (Sclérectomie Profonde Non Perforante (SPNP) ou trabéculectomie), et en permettant une récupération visuelle plus rapide.

Chirurgie de la rétine en 3D

La chirurgie vitréorétinienne a fait des progrès majeurs depuis son invention au début des années 1970 par Robert Machemer : La vitrectomie est progressivement devenue micro invasive et trans-conjonctivale grâce à une diminution drastique de la taille des instruments (passants de 20 Gauges à 25 et maintenant 27 Gauges) et à une accélération de la vitesse de coupe (approchant les 10 000 coups par minute).

Chirurgie de la cataracte : chance réfractive du sujet âgé

L'opération de la cataracte est l'acte chirurgical le plus pratiqué en France avec près de 800 000 interventions par an. L'intervention consiste à remplacer le cristallin opacifié par un implant intra-oculaire placé dans la capsule du cristallin, dont la préservation est essentielle pendant la chirurgie. L'intervention se pratique majoritairement sous anesthésie locale topique, en ambulatoire, et dure en moyenne une demi-heure en tenant compte de l'installation. La lentille intra-oculaire est un dérivé du polyméthylacrylate de méthyle (PMMA), plus connu sous son nom commercial de « Plexiglas ». La lentille a un pouvoir réfractif adaptable à l'anatomie oculaire de chaque patient après la réalisation d'une biométrie. Outre la restauration de la transparence des milieux oculaires, l'intervention permet de compenser des amétropies préexistantes et dans certains cas, de se passer de lunettes.

Présentation du dossier - Ophtalmologie N° 95

L'ophtalmologie est une spécialité très dynamique, qui se réinvente en permanence. Il est difficile de premier abord de s'imaginer l'étendue de cette spécialité qui est à la fois médico-chirurgicale, pédiatrico-gérontologique, clinique et technico-médicale, centrée sur un organe mais ouverte sur le reste du corps, autosuffisante mais aidée par l'orthoptiste, programmée et urgente, à la pointe des technologies d'imagerie.

Les imageries oculaires de précision histologique

Les vingt dernières années ont connu une véritable révolution dans le domaine de l'imagerie oculaire. Les appareils sont devenus accessibles, relativement simples d'utilisation, délégables (pour certains) aux orthoptistes, non invasifs, reproductibles et fiables. Globalement, il convient de séparer les analyses fonctionnelles (permettant d'analyser la fonction visuelle) et les analyses structurelles ou anatomiques (permettant de visualiser l'anatomie de l'oeil). Parfois certains examens anatomiques peuvent être également fonctionnels. De plus, parmi les analyses structurelles, il existe deux approches différentes, l'imagerie en «face» (offrant une visualisation des structures de face) et « en coupe » (montrant la tranche des structures à l'instar des scanners et IRM).